b121117e6543.jpg

Bon appétit !

Mais ne vous laissez pas leurrer. Il s'agit de plats entièrement factices, exposés ici dans l'entrée d'un restaurant d'autoroute peu avant de quitter l'île d'Honshu.

Très pratique pour faire son choix, surtout si on ne sait pas lire les caractères japonais. La ressemblance est incroyable. Tant qu'on ne touche pas, on ne peut distinguer la "supercherie". Ce principe est fréquemment utilisé au Japon, depuis la vitrine du restaurant un peu classe jusqu'à celle de l'humble gargote.

Bien entendu (!), le repas était délicieux. Même ici...

b121117e6560.jpg

La voiture, très confortable, est équipée d'origine d'un GPS...

GPS qui fait aussi office de téléviseur numérique (TNT). Sachant mon engouement tout neuf pour les compétitions de sumo, le père de Ma-Bru m'a permis ainsi d'assister en direct à quelques combats d'un championnat très important, le Kyushu Basho.

Je n'ai pas tout saisi des règles avant l’assaut. Esquives, refus de l'engagement, retour des deux lutteurs dans leur zone de repos, fausse (vraie ?) colère, tapes sonores sur le torse et les cuisses, lancer de sel sur la piste pour la purifier. Tout un cinéma rituel qui fait réagir les nombreux spectateurs.

Par contre la suite est simple : dès l'assaut engagé, a perdu celui qui sort du cercle ou touche la piste avec autre chose que la plante des pieds. C'est parfois très rapide.

b121117e6562.jpg

Autoportrait

Je confirme, on roule à gauche au Japon. Soyez donc rassurés, je ne suis pas à la place du conducteur et c'est tant-mieux. Même avec une voiture équipée d'une boîte automatique.

D'ailleurs, rares sont les véhicules équipés d'une boîte de vitesse à sélection manuelle des rapports. Avec l'obligation pour son conducteur d'avoir un permis de conduire spécial.


Les cartes facilitant la localisation des villes visitées.