Et moi, je monte la garde près du téléphone. Dans l'attente du rappel d'un membre de sa famille.

Sauf que ce n'est pas complètement vrai, ni complètement faux. Pendant cette attente, je bouquine, tranquille, dans une ambiance feutrée alors qu'il fait chaud dehors et que Ma-Dame continue ses travaux de "potagérisation".

La pouponnière est vidée, les tomates, courges, courgettes, betteraves, concombre, melons (etc...) sont en place. Les haricots verts sont semés et ça ne va pas tarder pour les carottes. Et moi, je lis une des nombreuses enquêtes d'Agatha Raisin (la n°8 : Coiffeur pour dames) empruntée à la médiathèque.

Ah voui, au fait, à propos d'Agatha Raisin...

Dimanche soir, j'avais programmé l'enregistrement de "La maison hantée" (une autre de ses enquêtes) pour comparer mon imaginaire à celui des auteurs de la série. Sauf que France3, une fois de plus, a déprogrammé sans prévenir (surtout si on ne regarde pas cette chaîne habituellement). Du coup j'ai enregistré à l'insu de mon plein gré du tennis.

Beurk[1] !


[1]Je tiens à vous rassurer, mon matériel audio-visuel a bien encaissé le choc, lui...