Hurler à la dictature, c'est...

Hurler à la dictature, c'est aussi oublier un peu vite que, du Code civil au code de la route, de l'école obligatoire à la vaccination anti-polio en passant par l'interdiction de fumer dans les lieux publics, l’État empiète quotidiennement sur nos inestimables libertés individuelles pour garantir la cohérence du corps social.

Thibault Prévost
Arrêt sur images - 18/07/2021

Haut de page