L'acquisition d'une licence après les 30 jours d'essais gratuits[1] n'étant pas évidente pour mes finances, je ne veux pas me tromper. Surtout si je tiens compte de ma faible productivité,

Ce que je fais.

Processus élaboré au fil du temps, garantissant un traitement rapide et adapté à mon amateurisme.

  1. Récupération par insertion de la carte mémoire dans l'ordi pour récupérer les photos (format JPEG uniquement) de la dernière séance.
  2. Renommage au format AAMMJJz0000.jpg[2].
  3. Tri, rangement et étiquetage (mots-clés stockés dans une base de données propriétaire) via ACDSee 2009 : un dossier par année, un sous-dossier par mois. Aucun traitement hormis le basculement manuel et sans perte des photos verticales (je n'utilise pas la notation EXIF de l'orientation dans mon APN).
  4. Sélection de celles qui me paraissent publiables sur le blog et copie dans un répertoire de travail temporaire,
  5. Passage éventuel par DxO Pro 6.2[3] pour corriger grain et/ou déformation de l'optique.
  6. Passage par Corel Paint Shop Pro X2 pour recadrer, accentuer (etc...), ajouter de la netteté et passer au format 450x300 pixels (ou 225x150 pour les vignettes, le format carré 48x48 étant généré par Dotclear).
  7. Modification du nom du fichier en le préfixant avec la taille sous forme d'un nombre de 3 chiffres (045 pour 450x300, 022 pour 225x150...etc...) et sauvegarde du résultat des traitements au format PNG (compression sans perte) dans un répertoire dédié.
  8. Conversion des PNG en JPEG optimisé pour le Web dans un autre répertoire dédié.

D'autres logiciels existent pour faire la même chose. Mes choix datent parfois d'il y a longtemps. Et, de mises à jour en mises à jour, j'en suis arrivé là : avec un Paint Shop Pro que je maîtrise un peu. Sans doute moins sophistiqué (ou professionnel ?) mais aussi moins coûteux que Photoshop.

Mes questions sur ce que vous faites.

Certains boitiers permettent d'enregistrer une photo sous deux formats RAW et/ou JPEG avec le choix parmi plusieurs résolutions. Le choix au moment de la prise de vue est important : RAW seul peut générer ensuite un JPEG, l'inverse n'est pas vrai. En outre j'ai constaté que le RAW n'est pas lisible par tous "mes" logiciels car dépendant étroitement de la marque du boitier et, parfois, du modèle.

  1. RAW ? RAW + JPEG ? JPEG ? Résolution RAW ? Résolution JPEG ?
  2. mode de transfert : lecteur de carte ? cordon USB APN-Ordi ?
  3. Renommage et classement : RAW et JPEG ensemble ? RAW d'un côté, JPEG de l'autre ? Par dates, évènement ?...
  4. Stockage des mots-clés : base de données (souvent propriétaire) ? fichier texte à part (souvent en XML) ? IPTC inséré dans le fichier ?
  5. Passage par DNG[4] ?
  6. Classement et traitement avec quel(s) logiciel(s) ? Dans quel ordre ? Pourquoi lui/eux ?
  7. Format de stockage des photos traitées ?

Liste non exhaustive. Si vous le souhaitez, vous pouvez me répondre dans les commentaires et/ou, pourquoi pas, dans un billet chez vous (avec le lien kivabien ici) : vous y seriez plus à l'aise...

Merci de votre attention.


[1]Il me reste 23 jours.

[2]Où AAMMJJ est la date de prise de vue dans l'EXIF, où z correspond au modèle d'APN et 0000 symbolise le rang donné par l'APN (plus d'infos ici).

[3]acquis à peu près en même temps que le Canon 7D, dans la fièvre de cette nouvelle acquisition. Mais guère utilisé depuis. D'où cette "enquête" pour Lightroom.

[4]Je crois que le format DNG est un format de type RAW mais "universel". Vu que je n'utilise que le JPEG (iparékecémal), je n'ai pas "investigationné" davantage la chose.