Ce billet n'est pas vraiment une leçon, contrairement à ce que laisse supposer son titre. Il est là pour illustrer ce que je crois comprendre d'un terme, d'une méthode ou d'une règle utilisable en photographie... Et, surtout, de répondre au thème de cette semaine. ^_^

Qu'est-ce que la "La règle des tiers" ?

La règle des tiers (...) propose que l'image soit imaginée comme divisée en neuf parties égales par deux lignes horizontales équidistantes et deux lignes verticales équidistantes (les lignes de tiers), les éléments importants de la composition devant être placés le long de ces lignes ou de leurs intersections (points forts).

(source Wikipédia)

Si cette méthode n'a rien d'impératif et est même parfois critiquée, je l'applique souvent. Surtout lorsque la photo est en mode paysage et que je ne souhaite pas mettre l'accent sur une éventuelle symétrie du sujet.

Ici, sur la première photo, celle où j'ai matérialisé en orange la grille des tiers, j'ai fait en sorte, lors du recadrage, de placer un "point fort" sur l’œil de l'oiseau. Ce point en haut à gauche donne plus d'espace à droite du rouge-gorge, dans la direction de son regard.

J'ai l'habitude de photographier un peu "large" et privilégie un recadrage en post-traitement tout en rectifiant une "horizontalité" souvent un peu bancale[1]...

Ci-dessous, la même photo mais non recadrée et sans autres post-traitements qu'une conversion du format RAW au format JPEG et un changement de dimension (ici passage de 5184 x 3456 à 720 x 480 pixels).

200105e2734a_b.jpg

Rouge-gorge acrobate, persévérant et affamé
(photo prise le 05/01/2019 à 11h34)

Le fil qui supporte la boule a un petit côté "tour de Pise", le rouge-gorge est pile au centre... Photo prise à main levée avec le Canon EOS7D équipé du grozoum 150-600 (réglages : 600mm - 1/1000s - 1600 ISO - f/6.3).


[1]À cause d'une gîte à tribord due à une pression sur le déclencheur pas correctement compensée quand je n'utilise pas de trépied.