Heu... Non ! Pardon. Pas avec celle-ci, mais avec celle-là[1]...

Résumé des faits...

J'ai l'habitude de me tailler moi-même barbe et cheveux à l'aide d'une tondeuse. Cette tondeuse accepte des gabarits qui permettent de régler facilement la hauteur de coupe. Comme je pratique cette auto-tonte depuis très longtemps, les gabarits habituels[2] commencent à prendre du jeu.

Je crois que vous commencez à comprendre où se situe "l'accident"...

Hier, alors que je m'intéressais de près ( ?) à ma nuque et passais l'engin un peu à l'aveugle et plutôt machinalement, j'ai perçu une différence de bruit... Le temps de réagir... Bingo... Le gabarit 9 mm trônait dans le lavabo. L'aurait dû être ailleurs.

Zou, un miroir pour rétroviser les "dégâts" : un large sillon de 5 sur 15 cm au fond duquel on devine très largement la peau du crâne avec des "cheveux" de 1 mm. Certes, j'ai l'habitude de voir la peau du crâne depuis pas mal de temps déjà, mais là... Ça fait étrange... Genre crête de huron à l'envers.

Une seule solution...
égaliser en passant la tondeuse sur le reste, sans gabarit.
Et ça donne ça au final :

Je ne crois pas que cette information insignifiante et très égo-centrée vaille un billet. Sauf que j'ai constaté un truc curieux.

A chaque fois que je sors d'une période de bobos, fièvres et autres inconforts physiques, je me lance dans un décapage approfondi du bonhomme avec raccourcissement de la barbe, de la tignasse et des ongles. Vu que là, je termine une semaine très enrhubée, un peu fiévreuse et plutôt toussive sur la fin[4], j'ai procédé selon mes habitudes.

Et j'ai constaté, une fois de plus, que je me sentais complètement guéri après cette opération de ravalement. A moins que ce soit la perception de cette guérison qui m'incite à... ou l'inverse... à moins que ce soit le contraire[3]... Un peu comme si toutes mes toxines étaient regroupées dans ce que j'enlevais.

Curieuse sensation pas très scientifique... Non ?


[1]Cette photo, je vous l'aurais bien proposée directement sur le billet mais ça aurait défloré le "suspens" pour tous ceux qui lisent ce blog via un agrégateur et qui n'ont pas la surprise de découvrir le contenu du billet après avoir cliqué sur le "Lire la suite".

[2]3, 6 et 9 mm.

[3]Le coup classique de la poule et de l'œuf...

[4]Pas assez de fièvre et de toux pour croire à une "achun-énin" digne de ce nom. Plutôt un gros rhume.